Les zones mortes, c'est quoi ?

   Le terme de zone morte cochléaire est récent, il n'est apparue il y a environ qu'une dizaine d'années. Cela définie, chez une personne atteinte de surdité, une zone précise de la cochlée ou les cellules ciliées internes, sont mortes ou presque, ou bien que les neurones liés à une certaine partie de la cochlée ne fonctionnent pas, ou du moins mal. Par conséquent, dans cette zone morte, la personne ne perçoit aucun son, ou très peu.

   Ces zones mortes peuvent influer sur l'appareillage. Par exemple, une personne ayant besoin d'une prothèse amplifiant les aigus, peut retrouver correctement l'audition, ou bien ne ressentir aucune différence. Si aucune amélioration n'est perçue, il y a une possibilité que ce soit à cause d'une zone morte dans les aigus ayant besoin d'être amplifiés. Le port de l'appareil auditif peut dans ce cas ne rien changer sur la personne. Il faut donc pouvoir détecter ces zones mortes.

   Pour les détecter, il existe un procédé appelle l'écoute hors fréquence. Cela consiste à stimuler avec une vibration très importante un point précis de la membrane basilaire. Normalement, le patient ne ressent rien, mais avec l'effet de propagation du mouvement vibratoire, les points de la membrane basilaire proches ressentent légèrement la vibration, comme un effet de résonnance. Cette technique permet de mettre en valeur les zones mortes cochléaires.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site