Le son, comment se propage-t-il dans l’oreille ?

   Pour schématiser, on peut dire que le son suit ce chemin :

Onde sonore → vibration du tympan → vibration des osselets →

vibration de la membrane de la fenêtre ovale → agitation des liquides de la cochlée → transmission au cerveau

 

AIR

OREILLE EXTERNE

Les ondes sonores suivent un parcours particulier pour arriver jusqu'à notre cerveau :

Lorsqu'elles arrivent à notre pavillon (c'est-à-dire la partie extérieure de notre oreille), celui-ci capte, amplifie et focalise les ondes jusqu'au conduit auditif (qui va du pavillon à la membrane du tympan) qui à son tour fait vibrer le tympan.

 

OREILLE MOYENNE (« caisse du tympan »)

Entre le tympan et la fenêtre ovale, les vibrations sont transmises par les osselets, chargés d'amplifier le son afin de le transmettre à l'oreille interne. D’abord au marteau, qui transmet les vibrations à l'enclume qui lui, les transmet à l'étrier. Ce dernier est en contact avec le muscle stapédien, le plus petit muscle du corps humain. Il se déplace d'environ 50 micromètres quand il se contracte. Cela réduit considérablement l'intensité du son, et permet donc de protéger les récepteurs cellulaires de l'oreille interne contre les bruits intenses et prolongés. Il est donc très important ! L'oreille moyenne communique avec l'arrière-bouche par la trompe d'Eustache, qui relie la caisse du tympan au pharynx. Cette trompe permet d'égaliser les pressions entre l'oreille moyenne et l'environnement. Elle est normalement fermée et aplatie, mais elle s'ouvre lors d'un bâillement ou de la déglutition, et est très utile lors d'un décollage en avion par exemple.

OREILLE INTERNE (« labyrinthe »)

La membrane qui relie l'oreille moyenne à l'oreille interne est la fenêtre ovale. Elle transmet les vibrations du son au labyrinthe membraneux, plus particulièrement aux deux liquides présents dans ce labyrinthe : l'endolymphe et la périlymphe.

L'oreille interne comprend également le vestibule, une cavité qui renferme deux vésicules : le saccule et l'utricule, qui indiquent au cerveau les changements de position de la tête, c'est donc le vestibule qui favorise l'équilibre.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×